En soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées pour vous recontacter dans le cadre de la demande indiquée dans ce formulaire. Aucun autre traitement ne sera effectué avec vos informations. Conformément à la loi informatique et libertés, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : coach@audreylamourelle.fr

On se suit?
Vers la Ré-solution de vos Difficultés

Coaching Mental Equitation à Bordeaux

« Les résultats, hormis les effets de contexte, sont surtout une conséquence des forces que l’on a mises en marche » – J.Fradin

La préparation mentale

C’est dans les années 70 que l’on fait référence pour la première fois à l’influence du « jeu intérieur » sur le « jeu extérieur ». C’était Tim Gallwey et c’était au tennis…

Et c’est aussi à partir de ce moment-là que l’on s’est rendu compte que l’on pouvait agir sur ce qui se passe dans notre esprit, qu’il y avait « là-haut » des ressources à développer pour qu’elles viennent en soutien de la performance.

La préparation mentale est née.

Elle vise l’acquisition d’habiletés grâce auxquelles nous allons pouvoir maintenir disponible et laisser s’exprimer tout notre potentiel.

Elle nous apprend à développer notre capacité à rester calme, à gérer nos émotions et nos pensées, à nous concentrer, à visualiser …

C’est à la compétition que l’on pense évidemment en premier. Car pour « performer », ce dont nous avons besoin avant tout, c’est de pouvoir laisser s’exprimer avec le plus d’efficacité, toute notre technique et nos savoir-faire, voire même les laisser se transcender (le flow). Et la préparation mentale va nous permettre de développer, à l’entraînement, des habiletés qui vont permettre cela.

Pour autant, je pense que c’est une erreur de considérer qu’elle ne s’adresse qu’aux compétiteurs. Nombreuses sont les situations de stress, et je crois qu’elle a toute sa place dans la gestion de ces situations-là.

Comme le souligne Mathieu Florek « la préparation mentale agit directement sur la performance ».

Préparation mentale ou coaching mental ?

Pour ma part, il s’agit de deux choses différentes.

La préparation mentale vise le développement de capacités. On va apprendre des techniques pour agir sur la performance.

Mais il y a aussi d’autres dimensions à prendre en considération.

Il se peut que ce qui manque aujourd’hui soit des habiletés spécifiques pour rester calme, concentré, en pleine possession de ses moyens. Il est également possible qu’il faille aborder des questions de valeurs, besoins, croyances, limites, ou d’estime de soi.

Le coaching permet cette approche plus globale dont la préparation mentale est un des outils au niveau des capacités.

Concrètement

Concrètement ? Chaque cas est un cas particulier et chaque problématique l’est également. Aussi, il est impossible de donner une durée précise.

Mais pour vous donner une idée, en coaching un nombre de 8 à 12 séances est considéré comme classique pour atteindre un objectif. Ces séances sont espacées d’une dizaine de jours.

Pour le coaching mental cavaliers, j’alterne entre une séance en salle et une séance avec votre cheval et je reste en contact entre les deux.

Pour préparer une grosse échéance, ne vous y prenez pas 15 jours avant. Généralement il est intéressant de commencer le coaching mental un mois avant le début de la saison et de le maintenir jusqu’à l’échéance et la séance de débrief, d’une importance capitale, qui s’ensuivra.

Ce ne sont que des grandes lignes, rien ne vaut un échange.

Je vous attends